(lu sur http://lbadikho.wordpress.com )

Dans un article ruisselant de mauvaise foi, sur fond d’amateurisme, le Monde a récemment « traité » une question qui concerne ce blog, non pas parce qu’en relation avec la thématique que « Sustainable Mediteranean Rif Now » se pose comme principale occupation (à savoir le tourisme, les questions sociales, et l’écologie), mais parce le principal rédacteur de ce blog a  un fort sentiment d’appartenance à cette catégorie de gens qu’est la Blogoma et que c’est de cette Blogoma que l’article du Monde parle.

Au delà de la superficialité évidente de ce qu’on peut lire dans l’article en question, on est surtout interpellé par les « sentences » prononcées par Herren le Professeur Jamal Eddine Naji, le camarade communiste de service Khalid Naciri -actuel ministre de la propagande- , et le téméraire Younes Moujahid.

Autant je ne prête pas trop d’attention à la maladresse d’Isabelle Mandraud, qui pourrait (avec un conditionnel de second degré) être excusée pour sa méconnaissance du paysage de la blogosphère, autant je suis frappé par les déclarations des trois valeureux marocains, respectivement chercheurs, ministre, et syndicaliste de presse.

À Moins que la journaliste aie sorti des citations qui n’en sont pas unes (ce qui n’est pas très rare avec les journalistes, croyez en ma modeste expérience personnelle) on peut lire ceci :

Le premier affirme (comme cité par le Monde) : « Ces Blogueurs sont des intégristes »  !!!  يا سلام عالمفتي

Le second nous qualifie de « zone de non-droit » et ajoute « Nous ne voulons pas sévir, mais notre marge de manoeuvre est étroite. » Puis, la meilleure : « Je dois protéger une démocratie naissante. » Que c’est mignon, comme dirait l’autre.

Tandis que le troisième va jusqu’à nous traiter de « poubelles de la presse »…


Personnellement, j’ai la conviction que ces trois messieurs parlent de choses sur lesquelles ils n’ont que des idées reçues, ce qui déshonore à la qualité de scientifique pour le premier qui s’amuse à faire un jugement de valeur aussi maladroit que faux. Un scientifique digne de ce nom ne parle jamais avec une telle certitude de choses dont  il ne connaît que des fragments.

Le ministre quant à lui a certes raison de dire que c’est une zone de non droit, « tout comme le gouvernement auquel tu appartiens, camarade » : votre collègue ministre de l’intérieur rend il des comptes des centres de détentions de Temara, des dessous de « l’affaire » Bellirej ? du centre de Tiffelt, vos collègues du tourisme ont ils choisit la forme du Plan Azur, où leur a t elle été soufflé (comprendre imposée) par des technocrates non élus ? Et le Plan Maroc Vert ? Ces 25 slides en Powerpoint de dernière minutes, digne de la soutenance bâclée d’élève de première année,  qui ont coûté 25 millions de dirham au contribuable, ont il été décidés par votre gouvernement, -très respectée zone de droit-, ou par vos maîtres à dicter les stratégies, ceux dont le diplôme de l’X ou de l’école des Ponts dispense du passage par les urnes ?

Et même si cette comparaison vous semble trop abusée, je vous rappel juste qu’on est (la blogosphère) un simple espace spontanée d’expression libre, qui ne doit rien à personne, contrairement à votre très respecté gouvernement… et qui n’a besoin ni de vos « encadrement » ni du syndicat du troisième (ie le téméraire avant gardiste dans la défense de la presse).

Ce dernier n’a apparemment jamais pu apprécier la qualité de certains blogs, qui doivent faire des jaloux parmi les titres les plus lus de la presse.

Mr Moujahid fait-t-il donc partie de ces nombreux Fhamatoro-Lachgaro-Benkirano-Ninistes qui se donnent un plaisir fou à tirer sur ce qu’il n’ont pas vu en qualifiant la Blogoma de « poubelle de la presse » ? J’ai envie de dire oui, car rien n’est plus moche à mes yeux que de parler de choses qu’on ne connaît pas.

Une seule hypothèse peut expliquer ces trois affirmations : ces trois braves gens confondent peut être un Blogueur et un commentateur moyen de Hespress. No offense à ce dernier, cette hypothèse m’est inspirée d’un entretien avec un clown-recruteur d’un parti de la Place politique Marocaine, qui après mon intervention lors d’une conférence, où j’avais présenté ma personne comme « étudiant et nouveau blogueur » vint se présenter  en me disant « Salut camarade, je suis aussi un Blogueur », je lui demande naturellement où est ce qu’il écrit, il me répond « sur Hespress », « bien, quels sont tes articles? tu écrit avec quel nom/pseudo? », il me répond « non je change à chaque fois de pseudo », « quels sont les articles qui sont de toi sur Hespress alors? », il me répond « tu me trouve toujours dans les premiers commentateurs, des fois je me fais appeler « Ahmed de Casa », d’autres fois juste « 3abir sabil » » …. le pauvre vieux confond donc ‘Blogueur’ et ‘Commentateur’

Certes on trouve dans la Blogoma des Lyncheurs de toute sorte, d’autres qui croient qu’une formation en management suffit pour se faire passer pour le Krugman made in Morocco, confondant ainsi le Management et cette noble science qu’est l’économie, un opportuniste qui a tant crié « à mort les instances non élues » pour finir ministre non élu, des lèche bottes qui ne veulent pas dire leurs noms ou encore des étudiants qui prétendent pouvoir démontrer les méfaits du Plan Azur (comprendre l’auteur de ce blog)… Toutefois, tout ce petit monde a le mérite d’assouvir une soif d’information à laquelle la presse classique ne répond plus.

Les blogueurs s’imposent sans vraiment le chercher, ainsi on a pu voir des billets de Blogueurs inspirer des éditos ? Voire même des billets de blogeurs plagiés sordidement par des journaux (ceux qui l’ont fait se reconnaîtront).

J’invite donc ces trois messieurs à découvrir ce dont ils viennent de parler, à savoir une Blogosphère dont la qualité n’est plus  vanter.

Combien de journaux rivalisent avec la rigueur d’Ibn Kafka ? (il faut vraiment être une ordure pour qualifier ce blog de poubelle de la presse après y avoir lu des articles).

Combien de journaux nous ont aussi bien renseigné sur le cas des 850 familles victimes du licenciement de la société SMESI à khouribga, autant que nous l’a fait l’infatigable engagée Samira Kinani (français) et combien de journaux nous ont autant éclairé sur l’affaire que la fait en détail le blog arabophone Al mounadil-a. Les journaux sont ils maintenant aussi près de ce qui se passe à Benslimane que ne l’est le blog de l’instituteur très respecté Mostapha Lamodene.

Combien de journaux ont pu rivaliser de rapidité avec Said Benjebli, Najib Chaouki ou encore Mohamed Dair concernant les bogueurs arrêtés ?

Combien de journaux rivalisent d’originalité avec le posdcast très fraîchement lancé PPM, traitant pour l’instant de sujets aussi important que l’agriculture, la fiscalité et bien sûr la base des maux : la constitution.

Ceci est sans oublier la présence du patron de la CGEM, ou encore de l’écrivaine Laila Alami. Alors ? « zone de non droit » dis tu camarade Lhaj Khalid? va le dire à ton collègue misnitre Lachgar Al-opportuniste !

L‘intelligence féminine ne manque pas à l’appel dans la blogoma. Et Mr Moujahid doit même devoir rougir en voyant  comment les blogueurs ont peut être plus sensibilisé l’opinion publique que ne l’a fait son syndicat qui est censé être à l’avant garde du combat pour la liberté d’expression, et non à l’avant garde des déclarations honteuses (« poubelle de la presse »), comment ose t il dire ceci d’une blogosphère qui compte des éléments aussi admirables et exceptionnels qu’un certain Al Miraat

Sur un autre registre, le Blog collectif Talk Morocco  (dont Al miraat est le co-fondateur) vient de remporter, après seulement 4 mois de son lancement les deux distinctions (jury et votes du public) des Bobs Awards organisés par la chaîne allemande Deutsch Welle, combien de journaux connaissent la diversité des plumes qu’on trouve sur les blogs collectifs? j’ai en tête par exemple le très prometteur Marayapress (arabophone), où s’expriment avec brio des citoyens privés de leur droit aux médias publics, et où on peut croiser des auteurs de différents horizons, d’Al Adl wal Ihssane à la gauche la plus étouffée, avec très souvent l’apparition de plumes très prometteuses

On passerait toute la soirée sur un billet pour passer en revue tous les blogs que les trois bonshommes à l’origine de cette humeur auraient du voir avant de sortir pareilles salades…

Tout ceci pour leur dire dans un registre plus  cru : Messieurs, on n’a pas demandé votre avis avant d’ouvrir nos blogs, et on ne le demande pas maintenant qu’on les a ouvert.

http://www.youtube.com/watch?v=df8MikZx6w4&feature=player_embedded#!